10 novembre 2006

promenade

j'avais rêvé un jourbelle

Posté par Ignorantus à 15:24 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur promenade

    Depeche AFP

    Risques d'attentats suicide, gay pride controversée: Israël en état d'alerte
    Par Ron BOUSSO
    10/11/2006 13h59 GMT
    Des homosexuels sont évacués par la police israélienne le 10 novembre 2006 à Jérusalem en marge de la gay pride
    ©AFP Menahem KahanaJERUSALEM (AFP) - Les forces de l'ordre israéliennes étaient en état d'alerte très élevé vendredi par crainte d'attentats suicide palestiniens après la sanglante bavure de Beit Hanoun, et à l'occasion d'un rassemblement homosexuel controversé à Jérusalem.

    L'alerte a été placée au niveau trois sur une échelle de quatre graduations, les responsables de la sécurité appréhendant une mise à exécution des menaces d'attentats suicide proférées par les groupes armés palestiniens.

    Ces groupes, qui ont appelé à venger la mort mercredi de 18 Palestiniens, dont huit enfants et cinq femmes dans le nord de la bande de Gaza, respectaient généralement une trêve avec Israël depuis début janvier 2005.

    L'armée a imposé un bouclage total de la Cisjordanie qui, selon un porte-parole militaire, sera maintenu jusqu'à samedi soir, à l'issue du Chabbat, le repos hebdomadaire juif.

    "En tout, 7.000 policiers patrouillent dans Jérusalem afin d'assurer la sécurité", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.

    Des militaires et des gardes frontières ont également été déployés dans la Ville sainte, rapporte un journaliste de l'AFP, notamment dans le secteur du stade de l'Université hébraïque où se tient le rassemblement des homosexuels.

    Selon le correspondant de l'AFP, quelque 2.000 participants étaient réunis vendredi en fin de matinée dans le stade. La police estimait qu'entre 5 et 7.000 personnes participeraient à ce rassemblement, le cinquième des homosexuels à Jérusalem ces dernières années.

    La réunion doit prendre fin à 13H00 GMT.

    Une Palestinienne et ses deux enfants à la morgue de Beit Hanoun le 8 novembre 2006, tués par l'artillerie israélienne
    ©AFP Mahmoud HamsLes organisateurs de la Gay Pride ont accepté jeudi d'annuler, en raison de l'état d'alerte, le défilé prévu initialement dans les rues de Jérusalem.

    Des participants, notamment des mouvements de jeunesse et des députés de partis de gauche, brandissaient des panneaux avec l'inscription "Egalité, maintenant !", "Il y a plusieurs manières d'être juif" et "Jérusalem, libre et fière".

    Selon des témoins, des groupes de juifs ultra orthodoxes, qui sont violemment opposés à ce happening qui souille, selon eux, la Ville sainte, se sont réunis pour prier dans les quartiers religieux de Jérusalem.

    Un responsable de la sécurité a indiqué qu'à la suite de la bavure de Beit Hanoun, "pas moins de 80 alertes sur des attaques imminentes lancées par des Palestiniens contre des cibles israéliennes ont été enregistrées par les services du renseignement".

    Sur les 7.000 policiers mobilisés pour l'occasion, 4.000 ont été disséminés dans la Vieille ville de Jérusalem, notamment aux abords de l'esplanade des Mosquées -- le Mont du Temple pour les Juifs -- où doivent se tenir les prières musulmanes du vendredi.

    Quelque 3.000 autres agents doivent veiller au bon déroulement du rassemblement des homosexuels.

    Des hélicoptères survolaient la ville vendredi depuis le début de la journée et des dirigeables équipés de caméras d'observation flottaient dans le ciel afin de repérer tout mouvement suspect dans les rues de Jérusalem.

    La tenue de la Gay Pride dans cette ville a fait l'objet de vives critiques en Israël, où les juifs orthodoxes ainsi que les autorités islamiques et chrétiennes se sont offusqués d'un tel rassemblement qui constitue, selon eux, une "profanation" de la Ville sainte.

    Mercredi, le Vatican a appelé à l'annulation de cette Gay Pride afin de ne pas heurter "les sentiments de millions de croyants juifs, musulmans et chrétiens".

    L'an dernier, deux participants à la quatrième Gay Pride à Jérusalem avaient été blessés à coups de couteau par un juif orthodoxe.

    Suivant: Etats-Unis: Bush engage la consultation avec les démocrates, majoritaires au Congrès
    Sommaire: La Une

    Posté par BBB, 10 novembre 2006 à 15:26 | | Répondre
Nouveau commentaire